Fêtes et événements

Vous découvrirez une autre face de notre environnement.

Avec l’arrivée des beaux jours, les vallées pyrénéennes s’emplissent de fêtes et d’événements. Ne ratez surtout pas ça !

La journée du train de bois (ou Almadía) – début mai. La localité de Burgui (Vallée de Roncal) remémore chaque année l’ancien métier d’almadiero lors de cette journée, déclarée Fête d’intérêt Touristique National, pendant laquelle les trains de bois dévalent la rivière Esca.

Irati Xtrem – mi-juin. Rendez-vous incontournable pour les passionnés de vélo : un circuit cyclotouriste qui parcourt des recoins méconnus des Pyrénées et qui contourne la Forêt d’Iraty.

Le Tribut des Trois Vaches – 13 juillet. Tous les ans, à La Pierre Saint-Martin, se renouvelle ce tribut entre les vallées de Roncal et de Barétous (France) considéré comme étant le plus ancien actuellement en vigueur en Europe. À cette occasion, les béarnais remettent trois vaches aux roncalais en vertu de l’exploitation de leurs pâturages, dans un engagement de paix.

Sainte Anne – 26 juillet. Lors de cette journée, qui coïncide avec les fêtes des quintos (jour où les jeunes hommes devaient s’incorporer au service militaire), a lieu la procession à la chapelle de Muskilda pendant laquelle les jeunes gens rendent hommage aux personnes âgées du village.

Orhipean – le dernier samedi d’août. Comment était la vie à  Ochagavía-Otsagabia aux débuts du siècle dernier ? Pendant cette fête, une journée quotidienne de la localité de cette époque est recréée. Le village devient un véritable plateau et ses habitants se caractérisent pour effectuer les tâches et les activités traditionnelles de l’époque.

Fêtes et danses – 8 septembre. Le même jour de la journée principale des fêtes patronales d’Ochagavía-Otsagabia, les « danzantes » (danseurs) du village commandés par le « Bobo », mystérieux personnage au costume d’arlequin et portant un masque à deux faces, interprètent des danses traditionnelles et tape-à-l’œil, considérées comme des plus emblématiques du folklore navarrais. Dans la matinée, en même temps que la procession, la chapelle de Muskilda s’emplit de danses en un acte chargé de symbolisme. Pendant l’après-midi, ils effectuent l’intégralité de leur répertoire de danse sur la place de la Blankoa. La veille, le 7 septembre au soir, ils interprètent également des danses sur la même place mais, cette fois-ci, parés des costumes typiques de la Vallée de Salazar.

Jour de la Saint-Jean, Olentzero et Andra Mari – 27 septembre. C’est le jour du patron d’Ochagavía-Otsagabia, Saint-Jean l’Évangéliste, mais on célèbre également l’arrivée de l’Olentzero et d’Andra Mari, typiques personnages de Noël de la culture basque, avec un défilé tape-à-l’œil qui parcourt les rues du village.